Publié dans Gustave

La Saint-Valentin, la fête des amoureux chez GUSTAVE

Pour une Saint-Valentin du tonnerre, voici une sélection de bague pour votre amoureux ou amoureuse  !

La Saint-Valentin, le 14 février 2020, n’est pas un jour comme les autres… C’est la fête des amoureux ! Mais, pour passer une bonne soirée avec votre moitié, il faut trouver le cadeau idéal, qui lui ressemble. Le chemin pour trouver l’unique est semé d’obstacles, mais pas irréalisable !

SOMMAIRE :

  1. Idées Cadeaux Hommes pour la Saint-Valentin
  2. L’histoire de la Saint-Valentin
  3. La fête des amoureux dans le monde
  4. Et vous ?

Idées Cadeaux pour la Saint-Valentin

Avouons-le, quand nous sommes célibataires nous aimons claironner haut et fort que la Saint-Valentin est une fête purement commerciale et qu’on ne vous y prendrait pas à participer à cette mascarade.

Mais qu’en est-il lorsque vous êtes en couple ? les données les plus récentes que nous avons trouvé à ce sujet date de 2016. Dans cette étude statista, vous déclariez être 54% à offrir un cadeau à votre moitié pour la Saint-Valentin. Ce qui signifie qu’il se cache bien d’éternel(le)s romantiques parmi vous !

Chez GUSTAVE, nous pensons que toutes les occasions sont bonnes pour faire la fête et célébrer l’amour. Ainsi, si comme nous vous souhaitez participer à cette Saint-Valentin 2020, voici une sélection de nos modèles phares :

Modèle n°013

L’acier sablé donne l’impression que la bague est taillée dans la pierre et lui confère un aspect quasiment minéral. Le cœur de la bague se compose de deux éléments, un anneau au motif cannelé, incontournable de la marque GUSTAVE France et un anneau fin doré et poli, qui contraste avec les autres éléments du bijou.

Modèle n°004

L’anneau le plus fin de notre collection, pour un événement particulier ou juste pour le plaisir, il se porte en toutes circonstances. L’acier, brossé avec une maîtrise totale du geste et de la technique, donne un rendu unique au bijou. La ligne noire, au cœur de la bague, donne une intensité et une profondeur incomparable à la bague.

Modèle n°009

Mats et brillants, ombre et lumière, les anneaux jouent avec la lumière. Cette bague foncièrement masculine offre une nouvelle texture innovante grâce à une technique de sablage maîtrisée dans nos ateliers. Un anneau central sablé vient soutenir quatre anneaux fins plaqués or et palladium. Les deux anneaux extérieurs sablés ferment la bague portant notre signature.

Modèle n°003

Une bague bicolore chic et élégante. Le gris anthracite profond des extérieurs, contraste avec le cœur de la bague, révélant la couleur naturelle de l’acier. Ici, on valorise le mat, l’acier est tantôt brossé, tantôt sablé. L’indémodable motif en cannelure, développé dans nos ateliers, confère un magnifique relief et un véritable caractère à ce bijou unique.

Modèle n°016

Naturellement masculine et raffinée, voici une bague asymétrique pour rompre les codes du classique. Les cannelures, un motif cher à la marque GUSTAVE France, attirent l’œil au premier regard, tandis que l’anneau noir en souligne l’esthétisme. Chaque anneau poli met en valeur et en lumière la couleur naturelle de l’acier.

Pourquoi fêtons-nous la Saint-Valentin ?

Il est toujours intéressant de comprendre d’où vient l’origine d’une fête. Car la Saint-Valentin, ce n’est pas que des cadeaux. C’est aussi une histoire millénaire.

Depuis le XXème siècle, le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, représente la fête des amoureux dans de nombreux pays dans le monde. Ce jour-là, plus que le reste de l’année, est l’occasion pour les couples de tous âges, d’échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour. Les bijoux, les parfums et les bouquets de roses rouges, sont les cadeaux de prédilection durant cette période.

Cependant, cette coutume ne s’est pas toujours fêtée ainsi au cours des siècles. Revenons aux commencements de la Saint-Valentin.

Les Lupercales

Légende ou réalité ? La fête des Lupercales est souvent décrite comme étant l’ancêtre de la Saint-Valentin dans l’Antiquité. Bien qu’elle n’ait rien à voir avec celle que nous fêtons de nos jours !

On raconte que dans la religion romaine, chaque année, une grande fête était organisée du 13 au 15 février : les Lupercales, appelées également le festival de Faunus. Faunus était le dieu de la fécondité et protecteur des troupeaux, il ressemblait à un bouc.

Les Romains se réunissaient au mont Palatin dans la grotte de la Lupercal. On procédait à un sacrifice d’animaux, puis un prêtre touchait le front d’un couple préalablement choisi avec un couteau à la lame ensanglantée. Les deux fronts étaient nettoyés avec des tampons de laines imbibés de lait et le couple devait éclater de rire.

Le couple se revêtait des peaux des chèvres ou de boucs sacrifiés et procédait ensuite à une course. Ils fouettaient les spectateurs, sur leur chemin avec des lanières en peau de chèvre ou de bouc, censées apporter la fertilité.

Cette tradition ne fut pas du tout du goût de l’Eglise chrétienne. Ainsi, en 495, le Pape prit la décision de supprimer la fête des Lupercales. Il la remplaça par la Saint-Valentin qui fut célébrée le 14 février.

La Saint-Valentin en Grande-Bretagne au XVIe siècle

Au XIVe siècle, en Grande-Bretagne, le 14 février était, dans la croyance populaire, le jour où les oiseaux se mettaient en couple. Ce jour-là, les jeunes amoureux s’échangeaient des billets doux et s’appelaient entre eux « mon valentin ».

Image par Ylanite Koppens de Pixabay 

Au XVIIIe siècle la Saint-Valentin se popularise en Europe

Pendant les deux siècles qui suivirent le XIVe, la coutume de s’envoyer des billets entre les amoureux se propagea à travers toute l’Europe. Elle fut d’abord introduite dans les milieux aristocratiques. Ce n’est qu’au XVIIIe siècle que cette mode se diffuse parmi les classes populaires. Il est intéressant de constater que l’échange de billets doux ne se déroulait pas toujours le jour de la Saint-Valentin, mais aussi au cours de « la semaine des valentines ». Les jeunes femmes recevaient une lettre de leurs valentins qui leur demandaient de les accompagner à la fête des brandons, fête qui correspond au premier weekend de carême.

XIXe siècle : La Saint-Valentin aux Etats-Unis

La Saint-Valentin prit une tournure commerciale aux États-Unis au milieu du XIXe siècle. On commença alors à vendre des cartes pour les offrir à son amoureux ou son amoureuse. Cette idée fut totalement empruntée à celle qui consistait à s’échanger les petits billets entre le Valentin et sa Valentine en Europe.

XXe et XXIe siècle

La Saint-Valentin devient une fête laïque au XXe siècle. A partir de là, le 14 février devient une fête commerciale assumée où l’on achète un cadeau à la personne qui fait vibrer notre cœur.

Les images publicitaires et marketing sont souvent les mêmes. Le symbole de l’amour est associé à un gros cœur ou un Cupidon ailé. La couleur favorite est le rouge associé à la passion.

On note cependant une variante entre notre Saint-Valentin, de conception européenne et celle aux Etats-Unis. Sur notre continent, nous fêtons l’exclusivité de notre amour avec une autre personne. Outre- Atlantique, il est très normal d’envoyer une carte de vœux à des dizaines de personnes différentes qui « nous plaisent » ou que l’on apprécie tout simplement.

Aujourd’hui, certaines villes françaises mettent la Saint-Valentin à l’honneur. Strasbourg, lui dédie un événement, « Strasbourg mon amour », c’est l’occasion de célébrer cette fête à travers des expériences festives et culturelles. Il en est de même pour Nancy et son « Nancy, l’amour au cœur ».

La fête des amoureux dans le monde

L’amour est universel. Il est célébré dans le monde entier ! Bien sûr, celons les cultures et les pays, le nom  » Saint-Valentin » et la date du 14 février ne sont pas forcément les mêmes. Voici un petit tour du monde des fêtes autour de l’amour.

Image istockphoto

Algérie : Aid El houb

Fêtée le 14 février, la Saint-Valentin ou Aid El houb est populaire chez les jeunes. Ils s’offrent généralement des roses et du chocolat.

Brésil : Dia dos Namorados 

Fêté le 12 juin, Dio dos Namorados est le jour des amoureux aux Brésil.

Catalogne : Sant Jordi

Fêtée le 23 avril, la Sant Jordi est un jour d’échange de cadeaux. Les hommes offrent une rose aux femmes et les femmes, elles, offrent un livre aux hommes.

Chine : Qixi

A l’époque médiévale, il existait une fête, en l’honneur des amoureux, appelée Qixi. Elle avait lieu le septième jour de la septième lune. Aujourd’hui, chez les jeunes cette fête est un peu passée de mode et se retrouve détrônée par la Saint-Valentin type anglo-saxonne, qui génère une grosse activité commerciale.

Colombie : Dia del amor y amistad

Fêtée le troisième samedi du mois de septembre, la Dia del amor y amistad est le jour de l’amour et de l’amitié.

Inde : Saint-Valentin

Fêtée le 14 février, la Saint-Valentin s’est popularisée en Inde et au Pakistan.

Liban : Saint-Valentin

Fêtée le 14 février, comme dans beaucoup d’autres pays où la fête s’est popularisée. Dans les lycées libanais ce jour-là, les étudiants doivent s’habiller en rouge et vendre des gâteaux ou des chocolats. Ils partagent également des cadeaux et des câlins.

Tunisie : Aïd el hob

Fêtée le 14 février, la Saint-Valentin est appelée aussi Aïd el hob littéralement, « la fête de l’amour ». Elle est très populaire et c’est l’occasion pour les amoureux de s’offrir des cadeaux et de sortir pour un dîner romantique en tête à tête.

Iran : Sepandarmazgan ou Esfandegan

Fêtée le cinquième jour d’Esfand, un festival où les Iraniens déclarent leur amour envers leurs mères et épouses. Cette tradition remonte à la perse Antique.

Pays de Galles : Sainte-Dwynwen

Fêté le 25 janvier, la Sainte-Dwynwen est l’équivalent gallois de la Saint Valentin. Voici l’extrait d’un texte décrivant la légende autour de cette sainte :

« Au Xe siècle, Dwynwen, princesse galloise, tomba très amoureuse d’un prince, Maelon. Ne pouvant l’épouser, elle pria dieu de l’aider à l’oublier puis elle s’endormie. Durant son sommeil, un ange lui administra une potion destinée à effacer Maelon de sa mémoire mais dans son rêve, il se transforma en bloc de glace.

Elle pria ensuite pour que dieu réalise trois de ses vœux :

Que Maelon dégèle et qu’il retrouve sa forme normale.

Que tous les vrais amoureux trouvent la joie.

Qu’elle ne se marie jamais.

Ses vœux furent exaucés et en remerciement à dieu, elle se retira à Llanddwyn sur la cote Ouest d’Anglesey pour le reste de sa vie. Elle devint la sainte patronne des amoureux et la population commença à venir sur l’ile en pèlerinage.

On raconte que la fidélité de quelqu’un peut-être devinée en observant le mouvement des anguilles – poissons sacrés – vivant dans la source. »

Sainte Dwynwen, la sainte patronne des amoureux – Pays de Galles

Et vous ?

Ce tour d’horizon à travers le temps et le monde nous montre que malgré les histoires et les cultures, célébrer l’amour est universel. Nous l’exprimons tous différemment, mais l’intention est commune.

Peut-être serez-vous de ceux qui feront le choix de ne pas fêter la Saint-Valentin, car vous montrez votre affection autrement. Peut-être serez-vous de ceux qui la fêteront, où que vous soyez, car pour vous, ce jour, plus qu’un autre est l’occasion de prouver vos sentiments.

En ce qui nous concerne, toute l’équipe GUSTAVE vous souhaite une joyeuse Saint-Valentin !

Il n'y a pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour rechercher

Panier