Made in france

Gustave s'engage à :

Favoriser le local,
Créer et fabriquer en France,
Ni dividende ni évasion fiscale,
Vivre notre passion et de façon raisonnée,
Transmettre notre savoir-faire,
Vous faire plaisir.

Son histoire

Niché dans la vallée de la Loue, nous sommes implantés en France, à Ornans, ville natale du célèbre peintre Gustave Courbet, connu pour ces œuvres mémorables telle que Le Désespéré (1845), Un enterrement à Ornans (1850) ou L’Origine du monde (1866).

Influencé par ce berceau artistique, c’est naturellement que la maison Décolletage de la Garenne a décidé de se diversifier en ouvrant un atelier de bijouterie au sein de ses locaux.

Fidèle à notre patrimoine, comme Gustave Courbet, nous revendiquons notre attachement à notre région, à son potentiel et mettons l’accent sur nos engagements sociétal et environnemental.

En hommage aux convictions de ce célèbre peintre, nous signons de son prénom tous nos bijoux.

Bague Gustave 100% fabriquée en France

Bague Gustave 100% fabriquée en France

La rencontre avec l'art

GUSTAVE est né du Décolletage de la Garenne – DDLG.

Le décolletage c’est de la micromécanique de précision. Cela consiste à fabriquer des pièces, tournées, usinées, à partir de barres de métal.

La DDLG est une entreprise familiale fondée après la Seconde Guerre mondiale, en 1948. La maison travaille pour l’industrie, le médical et le luxe. Reprise en 2013 par Yannick Robichon, il aura vite à cœur de développer la bijouterie, tout en perpétuant les valeurs familiales.

Des bagues comme s’il en pleuvait

Nous avons développé, il y a 5 ans, un atelier bijouterie qui se révéla être une véritable passion. Nous avons eu la chance de proposer nos créations à un bijoutier qui a immédiatement cru en nous.

Le succès de nos modèles fut immédiat. Nous avons pu exercer notre passion avec cœur, apprendre, s’améliorer, innover, créer et personnaliser nos bijoux.

Gustave, un défi

En décembre 2018, notre client, pour des raisons financières, a décidé de s’approvisionner en Chine et non plus chez nous.

La nouvelle fut très difficile pour tous, fallait-il tirer une croix définitivement sur notre atelier ?

Loin de nous laisser abattre, nous avons décidé de créer GUSTAVE. Plus qu’une marque, GUSTAVE défend les valeurs qui nous sont propres : le local et l’humain.

Une réelle aventure

Février 2019

Étude de marché, afin de construire les bases solides pour se lancer dans l’aventure.

Mars 2019

Trouver un nom de marque !

Avec l’aide de Mademoiselle Anne, nos stylos, nos post-it, nos ratures, nos pages d’idées et de noms en tout genre, nous trouvons notre marque. Nos bijoux porteront le nom de GUSTAVE.

Avril 2019

Le concept est créé et nous lançons la première collection pour homme.

Ce que vous portez doit rester unique. Pour cela, nous faisons protéger nos bijoux à l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle).

Mai 2019

GUSTAVE vit avec son temps et fait de la vente sur Internet sa priorité et fait appel à Baptiste Husson, un jeune de la Région qui s’est mis à son compte.

Nous sommes fiers de vous présenter notre Site internet :

www.gustave-france.fr

Juin 2019

GUSTAVE décide d’augmenter sa visibilité sur Internet.

Nous choisissons la Marketplace Maty. La maison mère de Maty se trouve à 30 km de GUSTAVE. Ce choix est donc en accord avec nos valeurs : localité et passion.

« C’est un nouveau chemin ! Ils nous disent que c’est impossible, alors faisons-le !! »

Son équipe

Nous sommes une équipe passionnée et solidaire, venant de tous horizon mais visant la même excellence !

Mustapha, régleur : « Avant je travaillais dans l’automobile. Un jour, j’ai croisé Yannick sur un salon des microtechniques. DDLG a une très bonne réputation dans la région et le contact est tellement bien passé que j’ai décidé d’y aller. En arrivant, j’ai été formé pour usiner les bijoux. J’aime bien l’organisation et le travail d’équipe, toujours rigoureux, mais dans la bonne humeur ! Je souhaite que GUSTAVE devienne une habitude pour les français, un rêve proche et accessible. En Franche-Comté, on ne mange pas que du fromage, on porte du GUSTAVE. »

Julien, assistant de gestion : « J’ai rejoint l’entreprise en août 2017  comme apprenti pour préparer un BTS assistant de gestion en alternance sur 2 ans. Je m’occupe actuellement de la partie administrative, en collaboration avec la responsable administrative, de la partie commande achat fournisseurs (outillages, fournitures, …) et de la partie comptabilité de l’entreprise, sous la supervision de la responsable comptabilité. J’aime beaucoup ce que je fais car mon poste est très polyvalent et très récemment, j’ai obtenu mon BTS. De plus, ma collègue en charge de ce site me sollicite pour avoir mon avis et pour obtenir des conseils afin d’être toujours dans l’amélioration et la réactivité. Voici donc pourquoi j’ai rejoint l’équipe et j’en suis très heureux. »

« Je souhaite que Gustave devienne une habitude pour les français, un rêve proche et accessible »

Alisée, chargée du marketing et pilote du projet : « Je suis en deuxième année de licence en commerce, vente, marketing et je suis ici pour mon stage. L’entreprise est connue dans la vallée et quand j’ai appris le projet, j’ai de suite voulu y participer. J’ai commencé par une étude de marché sur la bijouterie pour homme en France. Avec l’équipe nous avons créé la marque, participé à la création du site internet, trouvé de nouveaux canaux de distribution, tourné des vidéos et des photos de présentation aussi bien de l’usine que des bagues. J’adore travailler sur ce projet aussi divers que varié, je crois en GUSTAVE, il a tout pour réussir ! »

Elodie, design et pilote du projet : « Originaire de la région Bordelaise, je suis venue en Franche-Comté pour terminer mes études en Horlogerie. Arrivée au décolletage de la Garenne, j’ai été très vite chargée de missions très variées, grâce à mon savoir-faire aussi bien technique, qu’esthétique. C’est dans l’atelier bijouterie que j’ai pu réellement m’épanouir et c’est avec toute l’équipe que nous menons à bien ce projet. »

Yannick, président de DDLG et GUSTAVE : « J’ai repris en 2013 l’entreprise avec mon épouse. Mon objectif est de transmettre dans 25 ans une entreprise solide à un indépendant ou un groupe d’indépendant. Je me lève le matin pour faire vivre le made in France, pour le développement local et pour prouver que l’on peut entreprendre en responsabilité. Je suis à titre personnel dans une démarche zéro déchets. J’aime mon travail et j’adore l’équipe en place ! »

Catherine, montage et finition des bagues. Elle a porté l’atelier bijouterie depuis ces débuts et l’a dynamisé pour en faire ce qu’il est aujourd’hui.

L’élégance en mode Français !

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour rechercher

Panier